Le nouvel axe Physique du vivant a pour but de faire dialoguer physiciens, mathématiciens et biologistes de Nice et sa région. Il s’agit d’aider au lancement de nouvelles collaborations, de proposer de nouvelles techniques expérimentales: optiques, mécaniques… ou théoriques: modèles physiques, méthodes de résolutions mathématiques. L’idée principale est la compréhension de processus physiques sur des objets biologiques qui soit la plus aboutie et réaliste possible, en étant résolument quantitative, prédictive, en lien avec les expériences.

La Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS soutient cette initiative à travers la Fédération W. Doeblin. Un appel d’offre a ainsi pu être lancé pour 2015 (volets manifestations scientifiques et projets de recherche). Un second appel d’offre a été lancé pour 2016. Pour plus d’information voir (page appel d’offres à venir).